La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

... Et pourquoi pas?

Il existe une panoplie de bonnes raisons de vouloir garder quelques poules à la maison, dont certaines auxquelles vous n'aviez peut-être pas pensé!

 

Viens ici mon coco!Oeufs frais

Obtenir des œufs frais à tous les jours, c'est le bonheur! Et quand les poules sont heureuses, comme dans les conditions que l'on peut leur offrir à la maison telles que l'accès quotidien à l'extérieur, les œufs sont goûteux et de qualité. De plus, les chers cocos ont l'avantage d'être complet du point de vue des protéines, c'est-à-dire qu'ils contiennent les huit acides aminés essentiels, soient ceux que notre organisme n'est pas capable de produire lui-même. D'un point de vue nutritionnel, les œufs constituent ainsi un excellent aliment!

 

ÉconomiesProduire ses œufs fait économiser

En considérant le prix d'une douzaine d’œufs de poules en liberté, ou mieux d’œufs biologiques, on peut arriver à rentabiliser son projet à partir de la 3e année ou un peu plus, tout dépendant de l'investissement mis sur le poulailler, l'enclos et l'équipement. Ainsi, peut-être la rentabilité de votre projet n'était pas considérée au départ, mais n'est-ce pas intéressant d'en venir à sauver de l'argent après quelques temps?

 

Élever quelques poules correspond à des valeurs durables

Avoir quelques poules dans sa propre cour permetbien entendu un approviAchat localsionnement en œufs ultra local. Cette activité permet de plus de connaître exactement d'où provient sa nourriture, dans un contexte où l'industrie alimentaire ne montre pas toujours patte blanche sur ses pratiques et sur la qualité de ce qu'elle nous offre. L'élevage de quelques poules chez soi concourt bien entendu à l'atteinte d'une certaine forme d'autonomie alimentaire, comme le fait de faire son potager et ses germinations. Finalement, vous pouvez offrir les meilleurs conditions qui soient aux poules sous votre gouverne, ce qui n'est pas le cas en général dans les élevages industriels qui, sous la pression de la concurrence et de la productivité, ne réussissent pas à offrir les conditions de vie idéales et naturelles aux animaux.

 

Potager sur le balconLe grand retour de la nature à la maison

Le petit élevage de poules à la maison s'inscrit dans un contexte plus global de reconnexion avec la nature, au quotidien à la maison, d’agriculture urbaine. C'est ainsi que de plus en plus de familles apprennent à faire un potager pour s'y alimenter une partie de l'année. Plusieurs plantent également des végétaux vivaces tels que arbres et arbustes fruitiers et s'offre ainsi du bonheur lors des récoltes. Il y a également un mouvement d'apiculture sur le toit des bâtiments urbains qui gagne en popularité.

 

La valorisation des résidus organiquesRésidus alimentaires

Les poules sont naturellement omnivores et la diversification de leur alimentation leur est bénéfique. Ainsi, au lieu d'envoyer les restants de table aux poubelles, ce qui contribue à la génération de gaz à effet de serre, les donner aux poules permet de les nourrir et de valoriser ces résidus en œufs. Des déchets transformés en œufs, n'est-ce pas merveilleux?

 

Déjections de poulesLe fumier : du compost express

Les poules, comme tous les animaux, produisent des déjections, une véritable ressource pour le jardinier écolo. Quelques poules produisent ainsi une quantité de fumier tout à fait gérable par une personne et respectant la capacité de support de l'écosystème qu'est la propriété. Il s'agit d'un fumier particulièrement riche en azote, dans une forme facilement assimilable par les plantes. Il est bien entendu riche d'une vie qui pourrait participer à celle du sol ou du compost qui en redemandera.

 

La poule comme animal de compagniePoussin mains

Les poules sont naturellement très curieuses et elles s'approchent des humains qui les respectent. Certaines races de poules et certains individus sont plus enclins que d'autres à se laisser prendre et caresser, surtout s'ils sont habitués aux manipulations dès leur plus jeune âge. Ainsi, même s'il n'est pas conseillé de garder des poules dans la maison, les poules sont considérés par certains comme animal de compagnie. Cela peut être particulièrement le cas pour des personnes allergiques aux animaux, car les poules ont l'avantage d'être hypoallergène.

 

Souvenir poulesLes souvenirs heureux

Sans nécessairement avoir grandi sur une ferme, des personnes peuvent vouloir vivre l'expérience du petit élevage pour introduire dans leur présent un ingrédient du passé associé au bonheur, à un mode de vie qui correspond à leur aspiration.

 

L'éducation et la responsabilisation des enfantsEnfant poule

Si les enfants sont tout naturellement attirés par les animaux, les soins prodigués aux poules peuvent devenir autant d'occasions pour montrer aux tout petits comment bien s'occuper des animaux sous notre garde, de les respecter, de leur apprendre d'où provient la nourriture, etc. Et un être humain qui apprend à bien s'occuper d'un animal apprend du même coup à bien prendre soin de lui-même.

La valorisation des poules dans l'écosystème "propriété"

 

Au-delà du simple fait de récolter des œufs, ce qui est déjà en soi merveilleux, les poules possèdent une panoplie de potentiels. Elles manifestent, tout naturellement, des comportements qui l'on peut choisir de valoriser, de stimuler, au plus grand bonheur des demoiselles les poules, et conséquemment du nôtre.

Par exemple, les poules sont omnivores et elles apprécient et tirent bénéfices d'une diversité alimentaire. Comme nous l'avons vu précédemment, nous pouvons valoriser des résidus alimentaires, en complément ou non à un composteur domestique. Et bien en plus, vous pourriez décider d'offrir votre pelouse en pâturage à vos poules, par exemple à l'aide d'un enclos mobile. En plus de ne pas avoir à tondre le gazon d'une partie de votre propriété, cet espace sera tout naturellement fertilisé par des déjections particulièrement intéressantes pour le sol, et donc pour les végétaux. La verdure fait partie du régime naturel de ces animaux.

Je vous invite à lire un long billet sur mon Blogue à ce sujet!

Vous pourriez également convenir de nettoyer votre potager avec des poules une fois la saison terminée, en faisant attention aux plantes qui leur sont toxiques, telles que celles de la famille des solanacées (tomates, poivrons, patates, cerises de terre, aubergine, etc.). Il existe d'autres exemples de valorisation du comportement naturel des poules, comme la lutte aux insectes nuisibles dans des vergers,

Néo-Terra s'emploiera à documenter, expérimenter et partager ces pratiques qui s'inscrivent parfaitement dans une dynamique de permaculture.

Nous vous tiendrons bien entendu au courant!